Les sources hydrothermales

 

Les sources hydrothermales se forment au niveau des dorsales océaniques, à des profondeurs variant entre 500 et 4000 m. Les dorsales sont des zones de fortes activités volcaniques, activités fragilisant la croûte océanique et créant des fissures par lesquelles pénètre l'eau de mer. Celle-ci se réchauffe en s'approchant des chambres magmatiques, s'acidifie et dissout des constituants basaltiques. Le fluide acide d'environ 350°C remonte jusqu'au plancher océanique, chargé de métaux (fer, zinc, manganèse, plomb, cuivre) et d'éléments réduits (H2S, CO2, H2). Le contact avec l'eau de mer à 2°C provoque la précipitation des minéraux qui s'accumulent autour des sorties de fluide, formant ainsi des cheminées pouvant atteindre 20 m de hauteur.

Ces cheminées sont aussi appelées fumeur, et on en distingue deux types :

Les fumeurs noirs : ensemble des édifices émettant un fluide épais chargé d'une grande quantité de sulfures, émis à 3-4 m/s par le conduit central des hautes cheminées, et dont la température peut atteindre plus de 350°C.

Les fumeurs blancs : ensemble des édifices émettant un fluide plus froid (150 à 250°C) émis par un réseau de conduits de petit diamètre à la vitesse de 0.5 m/s. Sa couleur est due à la silice, l'anhydrite, et la barytine qui précipitent lors du mélange fluide-eau.